Bonjour,
Il y a «Des lendemains qui scintillent» de A. E. van Vogt, qui tient bien la route au niveau "démontage de la manipulation des masses", même si ce n'est pas son roman le plus connu. Et la fin est trop forte 👽

Résumé :
Le professeur Higenroth vient de recevoir la lettre officielle l'informant qu'il a mérité l'Accolade, suprême récompense décernée à un scientifique. L'ennui, c'est que l'Accolade consiste à décapiter l'intéressé dont le savoir est censé se transmettre instantanément à l'esprit de ses élèves...
Que faire lorsqu'on vit dans un pays gouverné par un Dictateur impitoyable, assisté d'un présidium dont les membres sont prêts à tout pour éviter de tomber en disgrâce ? Une seule arme : son invention, la transdiffusion.
Que pourrait faire le Dictateur si toutes ses paroles, tous ses gestes étaient perçus à chaque instant par l'ensemble de la nation ?

A.E. Van Vogt
Né en 1912 au Canada, il a écrit près de quarante romans, pour la plupart des best-sellers mondiaux : Le Cycle des Ã, Les armureries d'Isher, A la poursuite des Slans...

Bonne lecture🌫